http://bibnum-stendhal.upmf-grenoble.fr/files/fullsize/f02b25387b3c9635a1b02480759e312d.jpg

Terre de passage, terre de passeurs et territoire de colporteurs, les Alpes n’ont jamais été une entrave aux relations entre la France et l’Italie.
Au XIXe siècle, ce penchant naturel pour les rencontres intellectuellement fécondes, que cultivent français et italiens depuis l’époque romaine, se concrétise à l’Université de Grenoble.